Rapport d Evaluation Pre-Electorale: Tunisie (Decembre 15-22, 1993)

Publication Date: 
30 Jan 1994

Publication Type:

Language(s):

INTRODUCTION

L'International Foundation for Electoral Systems (Fondation Internationale pour les systèmes électoraux - IFES) est une organisation à but non lucratif, apolitique et non partisane, créée en 1987 grâce a un don de la United States Agency for International Development (USAID). La mission de l'IFES consiste à fournir des services techniques et un appui de recherche aux autorités électorales et autres organismes des pays aux démocraties naissantes, en évolution et établies. Depuis sa création, l'IFES a œuvre dans plus de 65 pays.  Quelques exemples d'activités de projet de l'IFES : évaluations techniques pré-électorales, assistance technique sur place, formation des employés électoraux, fournitures électorales, éducation civique et information des électeurs, et observation électorale. L'appui de recherche de l'IFES comprend la création d'un centre de ressources électorales, l'organisation de conférences et des publications.

L'IFES a envoyé une délégation en Tunisie pour réaliser une évaluation pré-électorale, en prévision des élections présidentielles et législatives prévues pour le 20 mars 1994. La délégation, composée de Jeffrey Fischer, Directeur Adjointe de l'IFES et du Dr. Clement Henry, a effectue une tournée en Tunisie du 15 au 22 décembre, pour des consultations avec les représentants des pouvoirs publiques, dirigeants de partis politiques et des observateurs indépendants. Cette délégation devait être accompagnée d’Adila Laidi, chargée de programmes pour l'Afrique du Nord et le Proche Orient, et directrice de projet pour cette mission. Toutefois, peu de temps avant le début de la mission, des officiels Tunisiens informèrent l'IFES du retrait de "leur invitation à Mile Laidi pour la raison qu'ils étaient sous l'impression que l'équipe de la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux serait composée exclusivement de citoyens Américains. Du fait de ce changement, l'équipe perdit son membre arabophone ainsi que trois jours de travail sur le terrain pendant que cette question était soumise à discussion.

Lire le rapport complet.